Combien ça Nous coûtera?

Les droits de scolarité augmenteront de 325 $ par année à compter du trimestre d’automne 2012, et ce, pour cinq ans jusqu’en 2016-2017. La facture totale à l'université, en incluant les frais institutionels obligatoires (FIO), passera donc de 2890$ à 4700$ par année.

Combien ça nous coûtera? (2:09)

Les droits de scolarité au Québec demeurent parmi les plus bas au Canada
Évolution de la facture universitaire depuis le dégel des frais de scolarité à l'automne 2007

 


Droits de scolarité dans les universités du Canada en 2009-2010 pour une année universitaire

Droits de scolarité selon la province ou le pays en 2009-2010 pour une année.

* En Allemagne, les frais de scolarité sont fixés par les Landers (provinces). 1500$ représente le coût dans les provinces les plus dispendieuses. Un bon nombre de ces provinces ont également adopté la gratuité scolaire.


Contribution des étudiants aux revenus globaux des universités québécoises
Nombre de semaines de travail à temps plein au salaire minimum pour s'acquitter des droits de scolarité

Source : IRIS, Faut-il vraiment augmenter les frais de scolarité?, 2011, p. 13.
* Projection

Quelle est la juste de part des étudiants? (2:11)

Financement global des universités : la hausse des frais de scolarité mène à un désengagement de l'État

  • En 1988, avant le premier dégel des frais de scolarité, le gouvernement assumait 87% de la facture universitaire.
  • En 2015, le gouvernement n'assumera plus que 63,5% de la facture totale.

Le saviez-vous?

  • En 2007, le gouvernement fédéral a transféré plus de 700 millions $ supplémentaires au gouvernement provincial. Le gouvernement Charest aurait pu investir cette somme dans l'éducation, ce qui aurait largement dépassé les 325 millions $ actuellement récolté par la hausse des frais. Toutefois, le gouvernement a préféré offrir une baisse d'impôt aux plus riches.
  • Les universités du Québec sont mieux financées que celles du reste du Canada. Selon les chiffres du gouvernement du Québec, nos universités reçoivent en moyenne 29 242$ par étudiant, alors qu'en Ontario ce montant est de 26 383$ par étudiant. Nos universités sont donc mieux financées que dans les autres provinces où les frais de scolarité sont plus élevés. Nous n'avons pas besoin d'augmenter nos frais de scolarité pour être compétitif. S'il y a un problème, il est dans la gestion financière des universités.

L’Aide financière aux études

L’Aide financière aux études est depuis plusieurs années largement insuffisante pour subvenir réellement aux besoins des plus démunis. Par exemple, l'AFE calcule qu'un étudiant n'a besoin que de 7$ par jour pour se nourrir.

Des bonifications de l’Aide financière aux études financées par les étudiants eux-même

Au cours des cinq prochaines années, des mesures seront appliquées pour bonifier l'Aide financière. En plus d'être insuffisantes, ces mesures seront financées à 98% par l'augmentation des frais de scolarité. Autrement dit, seulement 2% de cette augmentation proviendra du gouvernement.

Des exemples concrets

Voici quelques « cas types » d’étudiants à temps plein au baccalauréat pour qui une aide financière aux études a été calculée avant et après la hausse des droits de scolarité.

Fermer

Cas de Julien
2010-2011 2016-2017
Droits de scolarité 2 068 $ 3 793 $
Bourses 0 $ 0 $
Prêts 2 840 $ 4 465 $
Revenus total - droits de scolarité : 2 932 $ 1 207 $

Plus de détails

Fermer

Cas de Sophie
2010-2011 2016-2017
Droits de scolarité 2 068 $ 3 793 $
Bourses 3 284 $ 4 909 $
Prêts 2 440 $ 2 440 $
Revenus total - droits de scolarité : 6 716 $ 6 716 $

Plus de détails